3 Questions à se poser avant de se lancer dans l’E-commerce

3 questions e-commerce

Tout commerçant ou artisan se pose un jour la question de savoir s’il est intéressant pour lui de se lancer dans la vente en ligne. Cette question amène tout un tas d’autres questions, que nous devons poser aux clients qui souhaitent sauter le pas. Ils pensent en tout premier lieu à la rentabilité de leur offre et à son potentiel, mais ils oublient très souvent tous les aspects techniques liés à la vente en ligne.

Cet article énumère ces questions techniques et donne les différentes réponses possibles. Voici donc les 3 Questions à se poser avant de se lancer dans l’E-commerce :

1 – Quels sont les moyens de paiements à mettre en place sur la boutique ?

questions-e-commerce-paiement

En règle générale vous avez 3 moyens de paiement différents : chèque, virement et par carte bancaire. Si les deux premiers sont simples à mettre en place et ne coutent rien, le paiement par carte bancaire engendre des frais, et pour simplifier, il existe trois différents systèmes :

La liste n’est pas exhaustive : les banques ont toutes leur solution de paiement ou un partenariat avec une société tierce.

Toutes ces solutions sont certifiées et couvrent vos clients lors du paiement de leurs commandes mais elles vont générer des frais. Je ne détaillerai pas les différentes commissions de chaque système : d’une part leurs tarifs évoluent dans le temps et d’autre part elles sont trop nombreuses.

On distingue trois types de business model :

  • pas d’abonnement mais des frais par transaction élevés : plus de 3% du montant de la commande.
  • un abonnement associé à des frais contenus par transaction : moins de 1% du montant de la commande.
  • un abonnement mais le nombre de transactions est limité.

Pour vous donner une idée, voici en règle générale les tarifications pratiquées :

SystèmeFrais d’installation
ou de dossier
Cout du Module
sur votre boutique
MensualitéFrais par transaction
PaypalAucunFournisAucune3,4% du montant de la transaction + 0,25 €
(dégressif en fonction du CA)
Votre banquede 150 à 300 €de 0 à 200 €de 18 à 25 €0,5% du montant de la transaction + 0,30 €
Solutions tiercesde 0 à 400 €Fournisde 9 à 200 € Aucun.
Nombre de transactions limitées en fonction de l’abonnement mensuel.

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif. Nous vous conseillons de vous rapprocher du système souhaité afin d’obtenir une tarification adaptée à votre boutique. En effet en fonction de votre panier moyen et de votre CA mensuel les frais de commission peuvent grandement varier.

Chaque offre a ses avantages :

  • Sur un modèle de type Paypal, vous ne payez que quand vous vendez.
  • Sur un système de paiement d’une banque française, vous profitez de la notoriété de la banque auprès de vos clients.
  • Sur les solutions tierces, vous pouvez moduler votre abonnement et vous pouvez avoir accès à des fonctionnalités spécifiques (acceptation de cartes bancaires étrangères, facilités de paiement (1 clic, en 3 fois, Abonnement, à l’expédition), liaison outil de gestion de caisse vers système comptable,….).

Comme chaque secteur d’activité a ses spécificités, en tant que futur marchand vous devez vous demander quels moyens de paiement vous allez proposer à vos clients et estimer les frais engendrés. Cependant, sachez que nous vous conseillons de donner le maximum de choix de paiement à vos clients.

 

2 – Comment allez-vous gérer vos frais de livraison ?

questions-e-commerce-livraison

Après le paiement de la commande vient l’expédition des produits. Ici aussi, il faut réfléchir en amont à ce que vous allez faire payer comme frais de livraison à vos clients.
Quel que soit le type de transporteur choisi, vos frais d’expéditions seront calculés en fonction de la destination et du poids du colis.

Pour vos frais de livraison, il faut prendre en compte deux facteurs:

  • Le poids de vos produits et leur encombrement.
  • Vos zones de livraison.

Poids des produits et encombrement

  • Si vos produits sont lourds et/ou encombrants , vous ne pourrez pas utiliser les services de messagerie traditionnels tels que La Poste, TNT ou UPS. Vous devrez vous orienter vers des transporteurs qui acceptent ce type de colis et obtenir une grille tarifaire par destination. Ces transporteurs vont vous donner une grille de transport variable : en effet leurs tarifs sont indexés sur le cours du gasoil et avec des zones bien découpées : en général une zone de livraison correspond à un département français. On arrive donc facilement à 90 zones différentes rien que pour la France. Le tout en fonction du poids.
  • Si vos colis sont légers (moins de 30kg) et peu encombrant, vous pourrez utiliser les services de messagerie traditionnels.

Zones de Livraison

  • Si vous livrez en France métropolitaine, dans le cas d’un transporteur qui est le cas le plus compliqué, vous aurez environ 90 tarifs différents et dans le cas de la Poste, le plus simple, on aura 1 tarif unique.
  • Si vous livrez en Europe, le nombre de zones est variable pour chaque prestataire, en fonction de son implantation et de sa logistique. On se retrouve souvent de 15 à 40 zones différentes.
  • Si vous livrez dans le monde entier, on arrive facilement à 200 zones de livraison.

En fonction des caractéristiques de vos produits et de votre zone de chalandise, vous voyez que le calcul des frais de livraison peut devenir un vrai casse-tête, surtout si vous proposez différents transporteurs à vos clients (livraison standard, relais colis,…).

La grande question est de savoir si vous facturez à vos clients les frais de livraison réels ou non.

En faisant un petit tour sur internet, vous remarquerez deux tendances :

  • Sur les produits lourds ou encombrants on retrouve souvent une facturation aux frais réels.
  • Sur les produits « standards » on a des frais fixes ou très peu variables.

Dans les deux cas, vous aurez un franco de port dés que votre commande atteint un certain montant.

Sur les produits lourds ou encombrants, les frais de ports peuvent représenter une part importante du prix du produit. Donc il est difficile pour le marchand de mettre en place des frais fixes au risque de vendre à perte.
Sur des produits « standards », le fait d’avoir un seul tarif ou 4 ou 5, simplifie grandement la gestion des frais de port au quotidien.

Quel que soit votre cas, vous devrez sans doute bien calculer le cout payé par le client et parfois répercuter sur le prix du produit lui-même tout ou partie des frais de livraison, ceci afin d’éviter un blocage lors de la commande à la vue de frais de port exorbitants par rapport à la valeur du produit.

 

3 – Gestion des stocks

questions-e-commerce-stock

Dernier point, la question sur la gestion des stocks peut se poser quand vous ne fabriquez pas vos produits. En effet, quand on les fabrique on a généralement toujours du stock, à quelques exceptions prés, et on n’active pas les stocks sur son site internet.

Si vous revendez, vous devrez sans doute prendre en compte la gestion du stock sur votre boutique en ligne afin d’éviter des surventes. Si vous ne vendez que sur internet tout va bien : votre stock réel correspond à votre stock virtuel, mais si vous avez une boutique physique, votre stock réel va se partager entre les deux vecteurs de vente.

A ce moment là, vous avez deux façon de procéder:

  • Le stock est commun : vous mettez à jour en temps réel votre stock virtuel et vous retirez de la vente directe les produits vendus en ligne.
  • Vous gérez deux stocks : un dédié à la vente en ligne et un dédié à la vente directe, les deux étant bien séparés.

Si vos références et les ventes sont nombreuses vous vous orienterez vers la seconde solution, beaucoup plus simple à gérer au quotidien.

En répondant à ces trois questions vous aurez défini de bonnes bases pour le lancement de votre boutique en ligne. Cependant nous n’avons fait qu’effleurer la surface : pour des boutiques en ligne à fort volume de vente, la boutique est directement reliée au(x) centre(s) logistique(s) et au centre administratif : les expéditions se font en temps réel et la gestion relation client est facilitée voire automatisée.

Vous pourrez alors vous concentrer sur votre communication et celle de votre boutique en ligne.
Voici quelques articles qui pourront vous aider :

Écrit par

Développeur senior et chargé du SEO et SEM au sein de l'agence de communication Résonance à Carcassonne.

2 commentaires sur “3 Questions à se poser avant de se lancer dans l’E-commerce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *