Pénalité Google et Interstitiels

penalite-google

On le savait depuis Août 2016 mais ceci est maintenant lancé depuis le 10 Janvier 2017, Google va maintenant « Pénaliser » les sites Mobiles qui auront des Interstitiels ou Pop-up.

Quels sont les interstitiels et Pop-up concernées ?

Tous ou presque.

Google nous précise les cas dans lesquels il pourra pénaliser un site dans les résultats mobiles. On peut faire 2 groupes d’interstitiels ou Pop-up : les gentils et les méchants.

Les Méchants

Ceux-ci seront concernés par la pénalité Google à partir du 10 Janvier 2017 :

  •  Pop-up qui recouvre le contenu principal, dès que l’utilisateur accède à une page depuis les résultats de recherche ou lorsqu’il parcourt la page.
  •  Interstitiel autonome que l’utilisateur doit fermer avant d’accéder au contenu principal.
  •  Mise en page où la partie au-dessus de la ligne de flottaison s’affiche comme un interstitiel autonome, mais où le contenu d’origine est intégré sous la ligne de flottaison.

En pratique ce sont des contenus qui proposent :

  • De s’abonner à quelque chose: lettre d’information, ventes privées etc,…
  • Une offre à ne pas rater etc.

En gros, tout ce qui n’est pas vraiment indispensable et qui occupe tout l’écran mobile pour essayer de généraliser.

Les Gentils

Vous ne craignez rien à les utiliser :

  • Les interstitiels qui répondent à une obligation légale (Utilisation des Cookies, Ou vérification d’âge par exemple).
  • Les boîtes de dialogue de connexion sur les sites dont le contenu n’est pas indexable publiquement. Cela peut notamment comprendre le contenu privé de type adresse e-mail ou le contenu non indexable accessible via un abonnement payant.
  • Les bannières qui occupent un espace à l’écran raisonnable et qu’on peut facilement fermer. Par exemple, les bannières d’installation d’applications fournies par Safari et Chrome utilisent un espace à l’écran raisonnable.« 

Site Mobile Only ?

Yes, Google précise que ceci s’applique uniquement pour les sites mobiles, et cela n’a rien d’étonnant tant sa démarche tend à privilégier le Mobile au Desktop.

Depuis quelques années la navigation desktop est « délaissée » au profit de la navigation mobile, ce que montrent aujourd’hui les statistiques: le mobile est plus utilisé que le desktop pour la navigation web; et à ce nouvel usage Google s’adapte afin d’être aussi voire plus pertinent qu’avant (sur Mobile pas de temps pour s’extasier sur la beauté d’un site, on est sur de l’information rapide, claire nette et précise, avec AMP pour accélérer tout ça et  quelques pubs au passage, faut pas déconner non plus).

Que retenir ?

Il faut retenir qu’au final il faut éviter de ralentir l’utilisateur dans sa recherche d’information sur mobile avec des informations « futiles » sauf dans le cas ou cela est obligatoire.

Précisons toutefois, cette pénalité ne s’applique qu’aux sites qui affichent un interstitiel lorsque le mobinaute arrive sur le site en provenance d’une SERP Google et non dans le cas d’une navigation interne une fois sur le site, ce qui veut dire plusieurs choses :

  • Les interstitielles/Pop up sur Desktop sont toujours « autorisées »
  • Les interstitielles/Pop up de sortie ne sont pas concernées !
  • Les interstitielles/Pop up d’une page du site à l’autre sont aussi autorisées !

Alors est ce une raison pour en profiter et laisser ces éléments sur Desktop ? Et bien pas forcément, l’index « mobile first » va passer par là bientôt…
Affaire à suivre donc.

Écrit par

Sortant d'un BTS SIO puis d'une licence Pro Conception et Intégration de Services et de Produits Multimédias, passionné des nouvelles technologies. Développeur chez Résonance Communication Agence de Communication à Carcassonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *