Bien choisir ses extensions de nom de domaine

choisir-extensions-nom-domaine

Si vous avez récemment créé une marque ou une société, vous avez dû déposer un nom de domaine. Hors depuis quelques années les registrars proposent tout un tas d’extensions plus ou moins utiles ou exotiques.

Voici un petit rappel des extensions disponibles pour votre nom de domaine et comment la ou les choisir.

1/ L’extension du nom de domaine

Pour rafraichir les mémoires un nom de domaine est composé de deux éléments : le domaine et son extension. Dans notre cas le domaine est resonancecommunication et notre extension est .com

extensions-de-nom-de-domaine

Je ne m’attarderai pas plus sur les restrictions ou limites des domaines. Aujourd’hui on parle de l’extension.

2/ Les différents types d’extensions

On distingue 4 types d’extensions :

  • Les extensions liées à un pays et limitées à 2 lettres : .fr, .be, .de, .uk, .cn, etc… Certains pays limitent l’utilisation de leur extension à leurs résidents. Il est donc impossible pour un étranger de déposer un nom de domaine avec cette extension sans être présent sur le territoire.
  • Les extensions génériques composées de 3 lettres ou plus et historiquement les plus utilisées : .com, .net, .org, etc… Aucune restriction au niveau de ces extensions.
  • Les nouvelles extensions génériques de 3 lettres et plus lancées à partir de 2008 : certaines sont toujours en cours de création et à l’avenir elles seront de plus en plus nombreuses : .pro, .bar, .cafe, .xxx, .bio, .wine, .vin, etc… Il est demandé au déposant d’avoir une activité en relation avec l’extension à quelques exceptions prés : par exemple on peut bloquer son nom de domaine en .xxx, afin d’éviter que son nom commercial se retrouve associé à un site dédié à l’industrie du divertissement pour adultes.
  • Les extensions réservées aux grandes sociétés : .amazon, .apple, .leclerc, .total, etc… Il faut être titulaire d’une marque reconnue internationalement et en avoir les moyens : les frais de candidature initiaux sont de 185 000 USD sans être sûr de disposer de l’extension après examen du dossier.

3/ Comment bien choisir ses extensions de nom de domaine ?

Bien choisir ses extensions de nom de domaine

Cette question est double : doit-on se limiter à une seule extension ou en prendre plusieurs et lesquelles choisir ?

Une extension coute de 10 €/an environ à 250 €/an. Certaines dépassent 500 € par an pour des domaines très spécifiques : .luxury, .security, .auto, .cars. Heureusement la grande majorité se situe aux alentours de 30 € par an. Tout un chacun peut raisonnablement déposer 4 à 5 extensions. Encore faut-il en avoir l’utilité.

Vous aurez deux cas de figure :

  • votre activité est nationale
  • votre activité est internationale

 

Pour une activité nationale

ndd-franceVous n’aurez pas les mêmes besoins. En général on dépose 2 noms de domaines : un en .fr et l’autre en .com. Pourquoi ? Car ce sont les extensions les plus connues en France et on évite d’avoir un concurrent national qui dépose le même nom de domaine avec l’extension laissée libre.

On peut aussi déposer une extension spécifique pour l’activité : .bio, .vin, .bar ou .cafe. Cela permettra d’être directement identifié, mais c’est plus pour le côté communication / marketing et « à la pointe ».

 

 

Pour une activité internationale

ndd-mondeSi votre marché est international et vote marque connue à l’export, il est conseillé de déposer beaucoup plus d’extensions en plus de protéger sa marque à l’international.

En effet dans certains pays, certains distributeurs ne vont pas hésiter à déposer votre marque suivie de leur extension nationale, même s’ils n’ont pas d’exclusivité et même s’ils n’en ont pas le droit (expérience client vécue). Il vaut mieux alors prendre les devants et rester maitre de sa marque en déposant votre domaine avec l’extension des pays dans lesquels la marque est présente. De plus si vous ouvrez une filiale dans un de ces pays vous aurez déjà le nom de domaine. Vous éviterez aussi quelques risquent liés à la contrefaçon.

Pour finir, si votre activité est liée à un marché hautement technologique il est conseillé de prendre l’extension correspondante à cette activité. En voici quelques-unes : .science, .mobi, .tech, .aero, .energy, .systems

4/ Conclusion

Les besoins sont différents pour tout le monde et, en fonction de l’importance de votre marque et de votre activité, vous avez maintenant les clés en main pour choisir les bonnes extensions de votre domaine.

Pensez à regarder les extensions disponibles chez les différents registrar (ils n’ont pas tous les mêmes et à des prix différents)  car de nouvelles sortent régulièrement en fonction des demandes reçues par l’ICANN.

Voici quelques registrars français connus :

Évitez les registrars étrangers : si vous avez un soucis et qu’il faille les appeler pensez au décalage horaire et à la barrière de la langue, surtout quand vous tombez au Texas !

 

 

 

Écrit par

Développeur senior et chargé du SEO et SEM au sein de l'agence de communication Résonance à Carcassonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *