Le déclin de wordpress en 2018 ?

declin-wordpress-2018

Le déclin de wordpress en 2018 ?

OMGL’envie d’écrire cet article m’est venue après avoir lu quelques blogs webs anglophones et francophones qui donnent leur prédiction pour 2018, que ce soit pour les technologies, le graphisme, le marketing etc. Un peu comme le dernier article dédié aux tendances webdesign pour 2018.

Et donc parmis ces articles on trouve régulièrement le titre prophétique suivante : WordPress va entrer en phase de déclin dès 2018… (OMG!)

Afin de donner un avis personnel sur la question on va d’abord voir quelques arguments qui sont avancés dans cette prédiction et tenter d’analyser par la suite si ces arguments sont viables ou non.

Arguments en faveur du déclin de WordPress

Des concurrents qui montent

concurrents-wordpressWix, Les Pages jaunes, ces noms vous disent surement quelque chose et si vous avez déjà pensé à la création d’un site internet dans le cadre de votre activité. Vous les avez déjà croisés à coup sûr via une pub sur youtube ou bien un démarchage téléphonique.

Les prédictions pour le déclin de wordpress misent en partie sur le fait que Wix, Les pages jaunes et d’autres solutions qui permettent de créer un site internet plus ou moins gratuitement vont causer du tort à WordPress car ces solutions vont siphonner les parts de marchés petits à petits.

De plus le choix des thèmes sur chaque plateformes est de plus en plus variés et à jours avec ce qui se fait aujourd’hui ce qui permet d’avoir un site internet agréable à l’œil.

Des performances artificiellement boostées

Sur ce point on parle surtout du fait que les comparaisons effectuées ne le sont pas à chaque fois sur des sites comparables. Vous savez quand on tente de comparer deux choses non comparables et qu’on dit « non là c’est pas comparable ! », et bien là c’est pareil, on ne peut venter la rapidité de wordpress en testant un site qui a été lancé il y a 10 ans et qui ne possède qu’un seul article sur son blog ! Donc non les performances de wordpress ne sont pas un argument ce qui fait que d’autres solutions seront disponibles puisque WordPress n’a plus cet argument pour lui.

Un code mal pensé pour aujourd’hui

Cette partie part du constat qu’il n’y a « que » 26% du web qui est construit avec un site wordpress, et comme de nombreux outils, le problème est lié à un code et une mentalité de codage mal pensée à la base (comprendre à la création de wordpress). Donc il est impossible d’en changer aujourd’hui (ce qui est vrai). Si nous devions concevoir un CMS en 2018, sa base et son code ne ressembleraient à coup sûr pas à celui de WordPress… forcement.

Si ces arguments semblent logiques et tenir la route il est bon tout de même de voir la situation d’une façon plus globale et des tendances d’une manière générale et non pas regarder uniquement un seul élément.

J’ai donc de mon point de vue un problème avec 2 des 3 points présentés ci-dessus.

 

Mes contres arguments

Des concurrents, vraiment ?

Des concurrents certes, mais qui ne montent pas pour autant. En voici une illustration tirée de Google trends.

wixwp

En bleu WordPress, en rouge Wix

Que voit t-on ? WordPress est la courbe bleu et Wix est la courbe rouge. Pour l’année 2017 on ne constante rien de bien méchant pour wordpress qui se stabilise, et Wix ne connait aucune augmentation que ce soit significative ou encourageante. La baisse à la fin de l’année 2017 est lié à une saisonnalité chaque année pour les deux solutions (pour vous en persuader il vous suffit d’aller sur Google Trends et de prendre une période plus grande).

Mais alors pourquoi Wix n’augmente pas ? Selon moi Wix et WordPress n’ont pas du tout la même cible. WordPress va souvent être utilisé comme blog et s’est forgé une réputation sur cette base, quant aux sites vitrines « amateurs », les utilisateurs de Wix préféreront un site avec justement un thème pré-construit ou seul le logo est à ajouter, là où WordPress aura des thèmes de base pas très très jolies. De plus le caractère propriétaire et non libre de Wix peut pousser des personnes à préférer WordPress pour bidouiller par eux mêmes et avoir un site personnalisé.

Des performances tout à fait comparables

Quand on parle performance le problème est que d’une manière générale il faudrait comparer exactement le même site sous différentes versions, différentes solutions de sites afin d’avoir un avis tranché sur la question. Mais plus important il faudrait tester ces sites, de préférence sur un serveur dédié, afin d’être sûr que le site en question ne subit pas une diminution de performance due à l’utilisation massive de performances par un autre site sur un serveur mutualisé. (ce qui peut arriver)

Cela n’ayant pas été fait à ma connaissance, parler de performances à la technique du doigt mouillé me semble bien prétentieux.

Pour autant cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas y avoir de sites lent sur WordPress et des sites rapides sur Wix. Après tout, tout dépend de ce que vous y mettez dedans.

Exemple déjà rencontré : Nous avons réalisé un site internet pour un client et optimisées au maximum les performances du site avant sa mise en ligne. Une fois le site mis en ligne il était rapide et tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Au fil des semaines / mois, le client souhaitant mettre à jour ses images et son contenu, effectue des modifications sur le site. Résultat ? Le site était devenu d’une lenteur incroyable, voir, il ne répondait plus dans certains cas. La faute à quoi ? Des photos insérés qui faisaient une trentaine de Méga Octet qui n’avaient pas été retaillées mais mises tel quel en sorti d’appareil.

Dans ces cas là que ce soit Wix WordPress ou une autre solution, vos performances vont en prendre un coup. Les solutions ? Empêcher le téléchargement de fichiers qui dépasserait un certain poids. Mais dans le cas d’utilisation en autonome, cette protection est presque inexistante. De plus sans prendre le cas extrême d’une image de 30Mo, une dizaine de photos de 2Mo (sur un slider par exemple tant apprécié), plutôt que des images recadrées dédiées au slider feront aussi largement baisser les performances de votre site.

Un point d’accord

WordPress-CMSLà où je suis d’accord c’est bien sur le point du code « legacy » qui est on va dire la structure de wordpress et qui est par nature impossible à changer ou qui prendrait trop de temps et surtout bien trop de modifications pour être compatible avec les extensions et thèmes existants.

C’est un peu comme si on avait bâti un monument sur un sol en calcaire, et que quelques années plus tard on se disait qu’il fallait remplacer le sol en calcaire par un sol en marbre car c’est plus solide. Alors oui probablement mais aujourd’hui c’est compliqué et toute notre structure est basée dessus. Comment faire sans tout détruire ?

Des CMS et autres solutions d’une manière générale arrivent aujourd’hui avec des structures neuves qui correspondent à nos façons de faire aujourd’hui, mais alors pourquoi encore et toujours wordpress ?

WordPress est tellement implanté dans le secteur que pour le détrôner, il faudra une solution de remplacement qui proposera au moins tous les outils qu’il possède, avec une ergonomie facile à utiliser pour un novice, un code open source, et une structure solide et bien pensée permettant l’ajout simple de modules et ou y attacher des thèmes. Pour l’instant on y est pas et WordPress a de beaux jours devant lui.

Si je devais faire une prédiction Made In France, je dirai un CMS basé sur Symfony ( 3 ou 4 ), mais personne n’a encore eu l’ambition de faire un CMS hyper complet avec cette base là (même si il en existe des simples très efficaces !). De manière générale je mets une pièce sur Laravel (basé sur Symfony, coïncidence ?).

Donc pour conclure non WordPress ne sera pas une solution Ad vitam æternam, mais la difficulté de faire émerger un concurrent laisse ce dernier dans ses petits chaussons.

 

Écrit par

Sortant d'un BTS SIO puis d'une licence Pro Conception et Intégration de Services et de Produits Multimédias, passionné des nouvelles technologies. Développeur chez Résonance Communication Agence de Communication à Carcassonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *