15 points essentiels à vérifier avant de mettre en ligne un site Web

checklist-mise-en-ligne de site

Nous allons voir dans cet article certaines vérifications importantes et nécessaires à faire sur votre site internet avant son lancement officiel. Certains petits détails sont souvent oubliés ou ignorés. Si tout est fait dans les temps et dans les règles de l’art, vous offrirez une meilleure expérience à vos utilisateurs et éviterez des coûts inutiles pour rattraper les erreurs après la mise en ligne du site.

1. Contenus et contact

Une bonne relecture de toutes les pages du site s’impose avant la mise en ligne. Faites attention aux ponctuations, à la grammaire, à la conjugaison, aux tournures de phrases… Aujourd’hui le contenu est roi, donc votre crédibilité en dépend grandement. Un contenu de mauvaise qualité et/ou mal écrit peut être pire qu’un mauvais web design aux yeux de l’internaute. Il est important de bien vérifier que les informations pour vous contacter sont correctes (adresse, tel, courriel). Pas de contact, pas de business.

2. Titres, Méta données et URL

Le titre de page est un des éléments les plus importants pour le référencement naturel aujourd’hui. Il décrit en quelques mots le contenu de la page pour vos utilisateurs. Assurez-vous qu’il change sur chaque page, comporte vos mots clés et corresponde bien au contenu de cette même page.

La balise Meta description est importante aussi pour votre référencement. C’est cette description qui est affichée dans la liste des résultats de Google pour présenter une page. Assurez vous que vos descriptions soient différentes sur chaque page et contiennent vos mots clés.

Si le système de votre site internet le permet, activez ou paramétrez l’URL rewriting afin d’avoir de jolies URL à fournir aux moteurs de recherche.  En effet plus elles contiendront vos mots-clés (sans abuser) plus ce sera bon pour votre référencement.

resultat-google

3. Soigner les mentions légales

La loi vous oblige à créer une page comportant toutes les mentions obligatoires relatives à un site internet : informations du propriétaire (contact, siret…), les différents crédits (photos, contenus…), informations sur l’hébergeur,…

Si vous récoltez des informations concernant vos clients par des formulaires, vous devez également penser à inclure certaines informations pour être juridiquement couvert voire même faire une déclaration à la CNIL. Pour en savoir plus consultez le site internet de la CNIL.

Si vous vendez en ligne, il vous faudra rédiger des conditions générales de vente (CGV). Ne copiez pas celles du concurrent, elles ne seront pas forcément adaptées à votre entreprise et c’est du vol. Pour faire les choses dans les règles de l’art, consultez un avocat.

4. Valider le code CSS et HTML

Cette validation ne est pas obligatoire pour publier un site internet, mais il montre que vous êtes un véritable professionnel du web. Ceci vous permettra un débogage et un entretien beaucoup plus facile et rapide plus tard si nécessaire.

Pour valider vos sites, vous pouvez utiliser le service de validation du W3C ou utiliser les barres d’outils des navigateurs.

5. Site en responsive webdesign

Il se vend plus de tablettes que d’ordinateurs et l’usage de l’internet nomade explose avec les smartphones de dernière génération. Il est donc impératif de proposer une version en Responsive webdesign de votre site internet (structure du site qui s’adapte au support). Dans le cas contraire vous risquez de perdre un bon nombre de visiteurs car l’ergonomie du site ne sera pas adaptée pour une lecture simple et rapide.

site responsive webdesign

6. Tester l’affichage sur différents navigateurs

Votre site peut s’afficher différemment en fonction du navigateur utilisé. Il est donc vivement recommandé de tester en amont les pages du site sur les navigateurs présents sur le marché tels que Internet Explorer, Chrome, Safari ou Firefox…

navigateurs-internet

7. Tester les formulaires

Comment passer commande, demander un devis ou tout simplement vous contacter si vos formulaires ne marchent pas ? Testez-les un par un avant la mise en ligne pour être sur que tout fonctionne.

8. Tester vos liens

Qu’ils soient entrant ou sortant, vérifiez que vos liens hypertextes fonctionnent correctement. Cliquez dessus. Vous pouvez oublier d’ajouter « http:// » aux liens vers des sites externes. Un mauvais lien est toujours source de frustration pour un internaute. De plus les liens ont une importance pour votre référencement. Prenez-en soin. Un outil pratique pour tester les liens est le W3C checklink.

Pensez aussi à la façon dont vos liens fonctionnent. Est-il évident pour les internautes que ce sont bien des liens ? Pensez à ne pas souligner le texte qui n’est pas un lien, car il va dérouter les utilisateurs de votre site.

Assurez-vous que votre logo comporte un lien vers la page d’accueil. C’est une convention commune.

 9. Réseaux sociaux et flux RSS

Proposez des boutons de partage sur les différentes plateformes de réseaux sociaux à vos visiteurs. Si votre contenu leur plait, ils le diffuseront certainement à leurs amis.

Pensez aussi à mettre en évidence les liens vers vos pages sur les réseaux sociaux : votre page facebook, twitter, google plus, youtube, etc. Les internautes seront susceptibles d’aller y faire un tour et de devenir un follower (un suiveur) en s’y abonnant. Ainsi vous avez un moyen efficace, en plus de votre site internet, de partager vos informations et communiquer.

Proposez un flux RSS à vos utilisateurs afin qu’ils s’abonnent facilement à votre blog.

reseaux-sociaux

10. Créer une page 404 fonctionnelle

Assurez-vous que vous avez une page 404 personnalisée. Si vous avez une page dont l’URL ne fonctionne pas, vous devez proposer une page 404 utile à l’internaute avec des liens tels que le retour à l’accueil ou le formulaire de recherche sur le site.

11. Créer un sitemap

L’ajout d’un fichier sitemap.xml à votre répertoire racine permet aux principaux moteurs de recherche d’indexer votre site plus facilement et rapidement. Ce fichier renvoie aux robots des moteurs de recherche toutes les pages de votre site.

Ajouter votre site internet et son sitemap à Google Webmaster Tools (voir plus bas). Cela indique à Google que vous avez un plan du site et le service fournit des statistiques utiles sur comment et quand votre site a été indexé.

12. Avoir un favicon

Un favicon est un élément graphique (généralement le logo) qui s’affiche dans l’onglet ou la fenêtre du navigateur affichant la page de votre site. Il est également utilisé dans les favoris afin que les utilisateurs identifient facilement les pages de votre site. Mine de rien c’est très utile. Il faut donc penser à l’inclure ce favicon avant la mise en ligne de votre site web. Pour en concevoir un facilement, il existe différents outils gratuits tels que www.favicon.cc

13. Installer Google analytics

Le lancement d’un site web correctement pensé et réalisé est un moment important pour une entreprise. Il est important que vous puissiez suivre et analyser le trafic de votre site internet avec l’outil Google analytics. Ces informations vous permettront de voir l’évolution de votre site sur différents points : trafic, positionnement, objectifs, marketing, ventes…
Sans cet outil vous n’avez aucun moyen de savoir si vous êtes sur la bonne voie ou bien si vous devez améliorer certaines pages pour être plus compétitif.

google analytics

 

14. Google Webmaster Tools

Google Webmaster Tools est souvent négligé par les propriétaires de sites. Il est pourtant très utile sur différents domaines concernant Google tels que votre classement sur les mots clés, l’état d’indexation de vos pages et bien plus encore.

Google webmaster tools vous relève et communique les problèmes d’indexation de votre site, les problèmes de piratage ou les problèmes de titre et de description.

15. Mettre en place un système de sauvegarde

En tant que professionnel, ou simplement en tant que personne ayant investi beaucoup de temps à travailler sur le lancement d’un site, vous devez vous assurer que vous n’aurez pas à refaire tout ce travail.

Si votre site est mis à jour fréquemment, il est important d’avoir un système automatisé qui permettra de conserver une sauvegarde de vos fichiers et des bases de données. Certains hébergeurs peuvent proposer ce type de services.

Écrit par

Directeur artistique de l'agence web Résonance communication à Carcassonne, ingénieur maître métiers de l’information et de la communication en audiovisuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *